Rechercher

La Réunion - Jour 2 du gîte de la Roche-Ecrite à Dos d'Âne



Durée moyenne de marche : 5h00

Dénivelé positif : +180m

Dénivelé négatif: -900m


Après notre déjeuner biscottes et thé départ pour le deuxième jour de randonnée direction la plaine d’Affouches. On a randonné à travers une forêt de bois de couleurs et de tamarins des hauts pendant plusieurs heures.







Nos dîners étaient souvent composés d'avocats achetés dans les petites Boutik des villages, ainsi que d'autres fruits et légumes locaux. On complétait nos diners de chips de compote de pommes et de bonnes choses qu'on trouvait en chemin comme les goyaviers, c'est un petit fruit tropical rouge et brillant, tendrement sucré avec une pointe acidulée. Etant hors saison, les gîtes n'avaient pas de réserve de nourriture pour pouvoir nous préparer des repas à l'emporter.






Sur notre chemin on a croisé beaucoup de bibes, Heteropoda venatoria, vous les rencontrerez le plus souvent dans les hauts de l’île de la Réunion, ce sont de grosses araignées jaune et noir suspendues à de gigantesques toiles tendues dans les arbustes et les arbres. c'est une grande araignée qui peut mesurer jusqu’à 15 centimètres, pattes tendues.




Au fur et à mesure de la journée on aperçoit le majestueux cirque de Mafate et on arrive directement dans le centre du village de Dos d’Ane.





Ensuite on a cherché notre gîte « les Acacias » pour souper et passer la nuit. A Dos d’Ane il ne faisait pas très beau, quelques gouttes de pluie et un peu de brouillard, ce qui ne nous a pas empêché de boire une bière dans le jardin de la propriété avec vue sur l’océan.

Le souper et nos hôtes étaient géniaux, nous avons pu gouter plusieurs spécialités locales dont le chouchou et le traditionnel rhum arrangé en apéro et en dessert. Nous étions que les deux à dormir dans le gîte cette nuit-là, mais c’était sans compter sur l’arrivée d’une randonneuse canadienne rencontré la vieille au gîte de la roche écrite alors qu’on se délectait d’un dessert à la noix de coco.

Elle s’était perdue le long du chemin et elle est arrivée épuisé au gîte ou elle a également pu passer la nuit. Elle nous a raconté qu’elle avait trouvé le sentier boiteux (expression canadienne pour un chemin difficile) et qu’elle était tombé plusieurs fois ce qui nous a un peu surpris étant donné que nous n'avions pas eu de soucis.




< Jour 1 Jour 3 >


Gîte jour 3 à 4 à Dos-d'Âne : https://www.gites-de-france.com/fr/la-reunion/la-reunion/les-acacias-h97p009023



0 commentaire